Scholarpedia vs Wikipedia

Scholarpedia se veut une alternative à Wikipedia. Il s’agit d’une encyclopédie en ligne qui utilise également un moteur wiki Mediawiki adapté, mais la construction du contenu est différente car elle utilise un principe de relecture par les pairs bien connu dans la communauté scientifique :

  • Chaque article est écrit par un expert (qui est invité ou élu par le public).
  • Chaque article est relu de manière anonyme afin de s’assurer de sa qualité et de sa pertinence.
  • Chaque article a un conversateur (dans le sens conservateur de musée), généralement son auteur qui est responsable de son contenu.
  • Chaque modification d’un article par un lecteur de Scholarpedia nécessite d’être approuvée par le conservateur.
  • De nouveaux conservateurs seront élus par les conservateurs déjà présents.

Scholarpedia se positionne donc comme un hybride, mélangant des aspects traditionnels (i.e. la revue scientifique) et d’autres plus novateurs (le wiki qui permet d’avoir un contenu à jour).

Pour l’instant, Scholarpedia se concentre pour l’instant essentiellement sur 3 domaines assez proches : les systèmes dynamiques, l’intelligence artificielle et les neuro-sciences (du point de vue informatique). L’éditeur en chef de Scholarpedia, Eugene M. Izhikevich a réussi a réunir autour de lui quelques pointures scientifiques (notamment 5 prix nobels) qui donnent une certaine crédibilité à ce projet. Dans le domaine de l’IA que je connais un peu, il y a par exemple : J.J. Hopfield (réseaux de neurones), L. Zadeh (logique flou), M. Dorigo (intelligence en essaim), J. Conway (jeu de la vie). On peut néanmoins se demander quel sera leurs implications effectives dans le projet sur le long terme.

Le système peut sembler très statique par rapport à Wikipedia. Que se passe-t-il si un conservateur ne fait pas son travail de relecture régulièrement ? Le contenu n’évolue plus ? Un mécanisme d’index tente de pallier à ce problème. Chaque fois qu’un lecteur du wiki fait une modification d’un article, il reçoit un index (Scholar Index) qui mesure sa contribution. Lorsqu’un conservateur n’est pas disponible, le lecteur disposant de l’index le plus élevé est automatiquement promu au rang de conservateur de cet article, sans avoir besoin d’être explicitement invité par un autre conservateur. Les lecteurs qui ont un score d’index supérieur à zéro sont des élèves (scholar). Les élèves obtiennent petit à petit des privilèges supplémentaires au fur et à mesure que leur index augmente. Scholarpedia, en plus d’une encyclopédie, pose également les embryons d’un réseau social de scientifiques. Cela me semble être la partie la plus intéressante du projet : les scientifiques vont-il s’emparer de ce nouvel outil ou va-t-on voir se développer une communauté d’élèves ? La possibilité de référencer et de citer les articles de Scholarpedia devraient normalement crédibiliser rapidement l’écriture d’articles dans cette encyclopédie.

Il faudrait une étude plus approfondi, mais si on compare deux articles entre Wikipedia et Scholarpedia (par exemple l’article Reinforcement Learning de Wikipedia vs Reinforcement Learning de Scholarpedia), Scholarpedia semble d’un niveau scientifique beaucoup plus élevé, mais n’est pas nécessairement accessible à tous.

Comme il est indiqué sur le site, Scholarpedia ne concurrence pas directement Wikipedia. Il s’agit plutôt d’un complément sur des sujets très spécifiques. On peut envisager que le contenu de Scholarpedia soit à terme réutilisé dans Wikipedia s’il n’y a pas de problèmes de copyright.

WordPress database error: [Table 'doesnotunderstand.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '30' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date


Subscribe

Subscribe to my RSS Feeds