De retour au Dojo XP

J’ai refait un petit tour au Dojo XP, lundi dernier (voir ma visite précédente au Dojo XP). L’ambiance est toujours aussi décontractée et profitable à la réflexion. Nous avons fait un Kata proposé par Emmanuel et binomé par Antoine. Il s’agissait d’écrire un algorithme de tri d’entiers sans utiliser de structures itératives (tant-que, pour, récursion, …) au moyen bien sur de l’approche TDD. L’idée est bien sur d’avoir une approche décentralisée dans lesquels les éléments à trier entretiennent des relations de proximité les uns avec les autres. On a alors une approche qui s’apparente à celles d’automates cellulaires. Il me semble que l’on devrait pouvoir réaliser une version utilisant une méthode de résolution par éco-résolution, où l’on identifie des éléments du problème à résoudre comme des agents réactifs interagissant les uns avec les autre.
C’était la première fois que je me confrontais à du code Ruby : j’ai donc eu un peu de mal à comprendre l’intégralité du Kata. J’ai été un peu décu de voir qu’il n’existait pas de barre verte en Ruby ;-) Il a pas mal de sucres syntaxiques, notemment pour définir automatiquement des accesseurs à partir des variables d’instances. Je ne suis pas un chaud partisan de ce genre de chose parce que je trouve que cela complexifie le langage, mais c’est surement nécessaire pour un langage de programmation dans lequel il n’y a pas d’environnement de développement intégré. Et non VI n’est pas un IDE ;-) Enfin, j’ai trouvé que le principe de moindre surprise que j’aime tant en Smalltalk, n’était pas toujours aussi présent en Ruby.

Le code Ruby produit devrait être mis en ligne prochainement sur le site du Dojo.

WordPress database error: [Table 'doesnotunderstand.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '157' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date


Subscribe

Subscribe to my RSS Feeds